Ottawa, le 06 avril 2022

Les cibles d’immigration francophone proposées par la FCFA bien accueillies par la SÉO

La Société Économique de l’Ontario (SÉO) a bien accueilli les nouvelles cibles en immigration francophone proposées par la Fédération des communautés francophones et acadiennes.

Lors d’un point de presse lundi, la FCFA a soutenu qu’il était essentiel que le gouvernement fédéral établisse des cibles agressives en matière d’immigration francophone de 12 % d’ici 2024 et de 20% en 2036 afin de rétablir le poids démographique des communautés francophones en situation minoritaire d’ici 2036. Depuis une quinzaine d’années, le gouvernement fédéral peine à atteindre sa cible annuelle de 4,4% en matière d’immigration francophone. Par conséquent, le poids démographique des francophones hors Québec a continué de diminuer.

Cette incapacité à atteindre l’objectif a aussi des conséquences en Ontario. Dans cette province, la cible annuelle de 5% d’immigration francophone que s’est fixée le gouvernement provincial année après année depuis 2016 n’a jamais été atteinte.

« C’est inquiétant, a déclaré le directeur général de la SÉO, Patrick Cloutier. À long terme, les répercussions de cette situation auront assurément un impact négatif sur le poids démographique de tous les francophones, y compris ceux de l’Ontario. C’est particulièrement inquiétant pour des régions traditionnellement francophones comme l’Est ontarien et certains secteurs du Nord. »

Selon la SÉO, il est essentiel que tous les ordres de gouvernement travaillent main dans la main avec les organismes qui offrent du soutien aux personnes immigrantes afin de trouver des solutions. La SÉO appuie également la proposition de RDÉE Canada de créer un programme d’immigration économique, de tenir des salons de recrutement et diverses autres activités de recrutement destinées à appuyer l’immigration francophone.

« Il faut sortir des sentiers battus afin de trouver des moyens d’attirer les immigrants francophones en Ontario et ailleurs au Canada. La SÉO leur offre plusieurs services afin de les aider à s’intégrer économiquement dans notre province. Il suffit de les attirer », a conclu M. Cloutier.

Au sujet de la SÉO

La SÉO est le leader du développement économique dans l’espace francophone et bilingue de l’Ontario. Son action s’exerce par le biais de mandats qui touchent, entre autres, les domaines de l’entrepreneuriat et de l’employabilité — soutien aux nouveaux arrivants et aux employeurs —, ainsi que divers secteurs d’activité économique, dont l’industrie touristique.

L’an dernier, la SÉO a soutenu près de 300 nouveaux arrivants francophones en cheminant avec elles dans leurs démarches de recherche d'emploi, notamment en les appuyant dans la rédaction de leur curriculum vitae ou en les aidant à se préparer aux entrevues. D’autres sources de financement ont également permis à la SÉO d’aider environ 240 nouveaux arrivants francophones supplémentaires, ayant un statut temporaire et désireux de rester au pays de manière permanente.

Outre les personnes immigrantes, la SÉO a aussi appuyé 75 employeurs dans leur processus de recrutement en leur offrant accès à du personnel francophone ou bilingue qualifié. Nous les avons également sensibilisés aux avantages de recruter des personnes immigrantes francophones localement et/ou à l’international. À cette fin, la SÉO a mis en œuvre plus de 40 activités de réseautage, y compris des salons et foires de l’emploi virtuels en Ontario.

 

Pour tout complément d’information ou pour toute demande d’entrevue :

François Legault
Gestionnaire des communications
613-590-2494, poste 102 — communications@seo-ont.ca